Dans les pays hautement développés, afin d`améliorer l`efficacité des systèmes de soins de santé, la recherche de meilleures pratiques et de nouveaux modèles organisationnels est une question. En raison des pressions économiques et d`une succession de tentatives infructueuses d`amélioration de la coordination des services, le concept de réseaux de services intégrés a récemment émergé comme un moyen de structurer les soins de santé, en particulier pour les problèmes chroniques et complexes. La coordination et la continuité des services sont une préoccupation ancienne, mais ce qui est apparu principalement dans les années 1990, c`est l`idée de créer un réseau de services reliant les prestataires de soins de santé autonomes et les fournisseurs de services sociaux dans un district donné pour traiter des problèmes de santé spécifiques ou comme les troubles mentaux graves ou les personnes âgées fragiles. Depuis lors, un grand nombre de publications ont été publiées définissant les réseaux de services intégrés, également appelés systèmes de livraison organisés, systèmes de livraison intégrés ou gestion des maladies, qui sont ou devraient être. Giel J.M. Hutschemaekers, PhD, professeur au centre académique des sciences sociales (Pays-Bas) de l`Université Radboud de Nimègue et directeur du GRIP (Institut de recherche Gelderse Roos pour la professionnalisation des soins de santé mentale) Arnhem, Pays-Bas. La deuxième phase visait à décrire les stratégies les plus efficaces pour exploiter des réseaux intégrés et les éléments qui facilitent ou entravent leur développement. Dans cette phase, des études de cas [35] ont été menées. La méthode de l`étude de cas a été jugée la plus appropriée car elle permet une compréhension profonde d`un phénomène et tient compte de ses aspects multidimensionnels: politique, culturel, financier et ainsi de suite [36, 37]. Une étude de cas est une enquête empirique dans laquelle les frontières entre le phénomène et le contexte ne sont pas clairement évidentes. Six réseaux locaux dans cinq des régions de santé et de services sociaux du Québec ont été sélectionnés en fonction des résultats de la première phase. Les six réseaux ont été choisis, par l`équipe de recherche, y compris ses partenaires décisionnels aux niveaux provincial et régional, en raison de leur représentativité des réseaux de services intégrés de la province dans l`ensemble.

Les critères de sélection étaient les suivants: la mesure dans laquelle les réseaux reflétaient les caractéristiques rurales, urbaines ou semi-urbaines et métropolitaines; leur haut degré de mise en œuvre; l`existence ou l`absence d`un hôpital psychiatrique dans la région; et la faisabilité de la recherche: des considérations pratiques, comme l`éloignement des réseaux.

About the author